Situé au mileu d'une trés grande palmeraie, il est le plus grand des et le mieux entretenu des ksours (Palais) de l'oasis. C'est aussi le plus animé et le plus apte à donner au visiteur une idée générale sur la vie oasissérienne passé et présente. Au V ème siècle de l'hégire, la tribu berbère de Senhaja arriva à la ville de Figuig et colonisa intensivement le bassin inférieur de l'oasis. On l'appelera plus tard le ksar des Zenaga. Ils profitérent des cours d'eau et de terres cultivables voisisnes et consruirent une forteresse à côté de la casbah dite "Taâzabet"
Dans le voisinage, on peut profiter d'une belle vue panoramique embrassant la forteresse, la palmeraie et la montagne de Zenaga au fond..
HAMMAM FOUKANI (Bain supérieur), HAMMAM TAHTANI (Bain inférieur).Les deux ksours n'en formaient qu'un seul au début, avant que des disputes n'éclatèrent à propos des cours d'eaux. Les deux Hammams doivent probablement leur nom à la source chaude qui s'y trouve (50° de température). Les premiers occupants de ce lieu étaient les Beni Yadoun (tribu Zénète), auxquels viendront s'ajouter vers le VII ème siècle de lhégire la tribu arabe de Béni Ameur et les idrissides Ouled Mimoun.

oasis

OUDAGHIRS ou Aït Addi. Ce nom previent de probablement de la période des Oudghiris qui sont arrviés à Figuig en provenance de fès- et à laue têtes Aïsa ben Abderrahman al idrissi. Ils ne s'istallèrent à l'endroit ou se trouve le ksar (palais en argile) qu'au début du V siècle de l'hégire (XI ème siècle après J.C.).

ABIDATES ou Aït NAJ. Le ksar des Abidates était le prolongement territorial des zaouias des Béni Sakoun et des Al Abdelwafi. Il a été habité par les nombreux esclaves (en arabe: abides) de ces zaouias. c'est de là que provient probablement le nom des Abidates.

oasis

OULED SLIMANE. Ce ksar, situé juste à coté de la gare routiére, peut être visité en premier lieu. Sa dernière reconstruction remonte, selon les historiens, au XVII siècle par quelques froupes des Oudaghirs chassés de Béni Ounif par les Senhaja.

Dans le voisinage des ksours, le visiteur peut admirer la magnifique palmeraie (100 000 palmier-datiers) et une multitude de jardins irrigués par un système traditionnel, qui a etonné plus d'un chercheur (système de foggora).

L'Oasis de Dfilia. A 15 Km de Figuig par la route RP.19 se trouve une petite oasis qui porte le même nom de la riviére qui la taverse Dfilia. C'est un lieu trés apprécié par les habitants de Figuig pour sa fraîcheur surtout en été.

A 5 km de la ville d'Oujda, du côté sud, et par la route de Sidi Yahia, on peut se rendre à l'oasis qui abrite le mausolé du saint homme patron de la ville Sidi Yahia Benyounes, ainsi que les tombes de plusieurs saints. Cette oasis a favorisé, comme l'indiquent les chercheurs, la fondation de la ville d'Oujda. C'est un lieu très fréquenté pour sa fraicheur surtout le vendredi; jour de culte et aussi du souk hebdomadaire.

Dans le voisinage, Ghar al Houriates (la Caverne des Houris) vaut le détour pour les les légendes dont elle a toujours fait l'objet. On prétend qu'elle communique par des infractuosités avec les grottes de Sebdou et de Béni Snouss en Algérie.

De Sidi Yahia, on se rend à Sidi Mâafa où on peut profiter d'une belle promenade dans sa petite forêt  et escalader le jbel Alhamra. Le lieu offre une belle vue panoramique sur la ville et ses alentours.

oasis


Recommander ce site à un ami